Vaccins hematome sous dural

 

Après de nombreuses heures de recherches, j’ai découvert que les vaccins entraînent de nombreux effets secondaires neurologiques comme « les hématomes sous duraux » des encéphalopathies…

Voici les liens que j’ai pu trouver à ce jour ( Avril 2014)

 

  •  Syndrome de l’enfant maltraité

 En effet, en page 19 du volumineux document confidentiel de GSK sur la pharmacovigilance de l’Infanrix hexa que nous avons publié en décembre dernier, il est indiqué en toutes lettres dans la liste des 825 effets secondaires listés par le fabricant:

 » Child maltreatment syndrome » (syndrome de l’enfant maltraité).

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/confid.pdf 

 

 

http://expovaccins.over-blog.com/article-syndrome-du-bebe-secoue-un-diagnostic-abusif-116667990.html

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Bebe-secoue—vaccins-_Sylvie-Simon_.pdf

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Syndrome-du-bebe-secoue-Dr-J.-Mercola.pdf

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Syndrome-du-bebe-secoue-Dr-J.-Mercola.pdf

 

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/dec-2011/Nexus-janvier-fevrier-2006.pdf  Document très bien fait 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Syndrome-du-bebe-secoue-_synthese_.pdf

 

  •  Syndrome du bébé secoué: trop souvent diagnostiqué à tort et induit par les vaccins?

 http://www.initiativecitoyenne.be/article-syndrome-du-bebe-secoue-souvent-diagnostique-a-tort-et-induit-par-les-vaccins-125363459.html

  • Vaccins

Dans un autre document confidentiel (de Pfizer cette fois), on peut lire que la co-administration du vaccin Infanrix hexa et du vaccin Prevenar est associée à une multiplication par 3 du risque d’effet secondaire neurologique, alors que cela est pourtant officiellement recommandé dans le calendrier vaccinal que beaucoup de parents et de médecins crédules croient qu’il est bon de suivre à la lettre!

  •   Articles de presse sur Prevenar

http://www.initiativecitoyenne.be/article-prevenar-13-documents-confidentiels-accablants-113700156.html

http://www.lesoir.be/142831/article/actualite/sciences-et-sante/2012-12-22/risques-neurologiques-double-vaccination-des-b%C3%A9b%C3%A9s

http://www.initiativecitoyenne.be/article-vraie-ou-fausse-independance-du-kce-ce-que-la-presse-n-a-pas-pu-ou-voulu-vous-dire-77185432.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-prevenar-les-coulisses-d-une-mediatisation-bien-huilee-110181895.html

 

  •  Document confidentiels Prevenar :

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/emea-responses–Prevenar-13-Pfizer-Confidential.pdf

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Prevenar–confidential–overview-clinical-trials.pdf

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Wyeth-confidential-neurological-events.pdf

 

  • Synthese des 3 docs par Initiative Citoyenne

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Communique-de-presse-d-IC-du-20-dec.-2012.pdf

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Communique-de-presse-d-IC-du-6-dec.-2012-_doc-confidentie.pdf

 

Vidéos

Vaccins et Aluminium / La Ministre de la Santé interpellée par les sénateurs ( 4 mai 2013)

 

La vaccination forcée – Ce que nous devons savoir sur les vaccins (15 février 2014)

 

 

 

 Effets secondaires cachés par Novaris ( médicaments anticancereux) 

http://www.20min.ch/ro/economie/news/story/Novartis-occulte-2579-cas-d-effets-secondaires-graves-24847519

 

Pétition contre les erreurs judiciaires

Protéger les familles innocentes: Une pétition pour l’évaluation des preuves servant aux diagnostiques médicaux de la maltraitance des enfants
En tant que citoyens concernés, nous appelons à une évaluation scientifique rigoureuse des preuves servant au
x diagnostiques médicaux de la maltraitance des enfants, y compris le syndrome du bébé secoué et les anomalies osseuses (souvent interprétées à tort comme des fractures abusives), qui sera menée par la National Academy of Sciences (experts impartiaux).
Beaucoup d’entre nous attendent cela parce que de fausses accusations nous ont été portées, à nos même, nos familles, nos amis, ou des membres de nos communautés. D’autres ont rencontré dans le cadre professionnel les parents et les chargés de garde qui ont été faussement accusés ou déclarés coupables (avocats, médecins, psychologues), ou par notre propre examen des cas ou notre compréhension des écrits.
Nous craignons que, chaque année, les médecins accusent des centaines voire des milliers de parents et chargés de garde (qui avaient d’excellentes références), d’abuser des enfants. Cela basé sur des interprétations controversées de constatations médicales, allant de petites hémorragies à des formations osseuses anormales. D’autres fois, ils accusent les parents de fournir trop, trop peu ou de manière inappropriée les soins médicaux. Les sanctions vont du retrait de la garde des enfants au couloir de la mort pour l’accusé.
Ces diagnostiques peuvent être responsables de l’un des plus grands groupes de condamnations injustifiées à traiter par le système juridique: la condamnation de centaines de milliers de parents et de chargés de garde pour des crimes qui ne se produisent pas. Personne n’est à l’abri: Certains accusés sont médecins, infirmières, psychologues, gérants de garderies, et d’autres qui ont consacré leur vie aux enfants.
Certains des enfants étaient malades; d’autres le sont devenus soudainement Certains portaient des traces de coups; d’autres ont subit des chutes ou autres accidents. Certains sont morts, d’autres vont bien. Il ya seulement un thème commun: dans chaque cas, les témoignages des chargés de garde ou des témoins ont été ignorés en faveur des hypothèses médicales non prouvées.
Les controverses autour de ces diagnostiques existent depuis des décennies, avec des diagnostiques erronés rapportés régulièrement dans les médias, y compris le New York Times, NPR, Frontline et ProPublica.
Dans les cas signalés, les découvertes attribuées à l’abus reflètent en réalité des causes naturelles ou accidentelles, y compris prénatales ou de naissance, accident vasculaire cérébral, convulsions, infection, septicémie, carence en vitamine D, coagulopathies, ou des traits génétiques (y compris la maladie drépanocytaire, d’Ehlers-Danlos et ostéogenèse imparfaite), malformations veineuses, erreur de prescription, et / ou les accidents domestiques.
Certains cas ont montré que même lorsque les conclusions résultent de l’abus selon l’opinion médicale courante, un chargé de garde peut être accusé à tort (en fonction du moment où les symptômes sont apparus).
Des familles restent séparées et des centaines de parents ou de chargés de garde font de la prison et sont reconnus coupables de crimes qui ne se produisent pas.
Bien que les problèmes soient systémiques et que les accusations ressemblent de près aux farces médico-légales du passé, il y a eu peu d’effort de fait pour examiner la base scientifique de ces réclamations ou tenir pour responsable ceux qui induisent en erreur les tribunaux en présentant des hypothèses médicales comme des faits ou qui exercent des représailles contre ceux ayant des opinions opposées. Pour répondre à ces questions, toutes les voix doivent être entendues.
Fausses accusations sapent la confiance dans les médecins et notre système de justice. Même lorsque des accusations sont rejetées, que les chargés de garde sont acquittés ou que les verdicts sont renversés, les familles sont émotionnellement et financièrement dévastées.
Nombreux sont ceux qui ne veulent pas parler parce qu’ils sont encore traumatisés ou qu’ils craignent la stigmatisation ou les représailles.
Les médecins et autres experts qui remettent en question ou qui critiquent ces diagnostiques souffrent aussi de représailles, y compris les menaces contre leurs emplois et leurs licences.
Nous appelons la profession médicale, les tribunaux, les législateurs et le mouvement de l’innocence à évaluer la base des données probantes pour les diagnostics médicaux de la maltraitance des enfants et pour empêcher la destruction des familles en fonction des diagnostiques erronés. Plus d’informations sur les questions et un échantillon de cas surhttp://protectinginnocentfamilies.wordpress.com/.

One comment on “Vaccins hematome sous dural

  1. Parce que les parents sont les premiers dans la ligne de mire.
    Alors que ces vaccins sont dits obligatoires et qu’on fait confiance au corps médical qui sait ce qui est bon pour nos petitous.
    Quand on finit par se dire que nous sommes de mauvais parents, parce que l’administration juge directement sur les mauvais traitements.
    Parce que dans cette histoire, les familles sont détruites.
    Arrêtons de faire la richesse de ces apprentis sorciers qui testent sur nos enfants de nouvelles molécules censées leur rendre la vie meilleure!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *